A bicyclette bis

Ca, c’est de la grosse cylindrée !

Voici ma monture… Un peut petite pour ma taille occidentale, certes très basique (pas de changement de vitesses) mais, diablement efficace !

Je profite de ce post pour parler des japonais à vélo. La très grande majorité des cyclistes japonais sont totalement irresponsable à vélo ! Piéton, j’ai été excédé par ces vélos roulant à toute allure sur les trottoirs, utilisant leur sonnette comme si le trottoir leur était acquis, vous frôlant sans même tenir compte du fait que vous pouvez tourner… et lorsqu’une piste cyclable est mise en place, le cycliste japonais trouve le moyen de l’éviter et de rouler sur la partie pour les piétons ! Ca n’est pas mon pays, je n’ai pas à m’en mêler sauf lorsque ca risque de me blesser… m’enfin je me défoule lâchement en lachant un mot français par ci par là lorsqu’un idiot de cycliste se croit dans un jeu vidéo. J’aimerais pouvoir le faire en japonais, mais je n’ai pas les connaissances pour.

Je pensais que lorsque je serais moi même à vélo, ce comportement écervelé des cyclistes passerais mieux. Eh bien, c’est encore pire !

La majorité du temps, je roule sur la route afin de ne pas perturber les piétons. Je roule donc à gauche me pliant aux régles locales malgré l’effort que je dois faire pour y arriver. Et j’arrive à trouver nombre de cyclistes roulant à droite, sur la route, voyant qu’un vélo arrive, et qui n’a même pas la lueur d’intelligence de se rabattre sur sa gauche. De même lors de croisements sur le trottoir.

Enfin, je ne compte même plus le nombre de crétins téléphonant à vélo, envoyant un SMS n’ayant alors aucun regard pour la route, utilisant un parapluie masquant ainsi sa vue.

Fin du coup de gueule… Conclusion : les japonais devraient passer un permis vélo avant de devenir cycliste car ce sont des dangers publics et je n’ai jamais eu aussi peur de l’accident et ne me suis jamais aussi senti vulnérable sur la route qu’à vélo dans ce pays. Par ailleurs, je n’ai pas encore croisé un seul cycliste avec un casque. Pourtant, c’est bien un pays ou cela leur serait utile. Bref, je suis très déçu de l’attitude générale des cycliste japonais qui semble en contraste avec la civilité des conducteurs motorisés.

Laisser un commentaire