Sortie du samedi soir

Cela devient une tradition. Chaque samedi soir, Motozawa san nous propose de sortir. Cette fois ci, m’étant reposé tout le samedi, j’étais prêt pour festoyer !

Ainsi, nous sommes parti à vélo de Fuchu, David, Christian et moi, pour nous rendre à Higashi Koganei, lieu du rendez-vous. Sur la route, nous avons perdu David. Après l’avoir attendu cinq bonnes minutes, nous sommes repartis vers la gare pour ne pas arriver en retard. Nous avons appris par la suite que malheureusement David s’était blessé en descendant un trottoir. Toutefois, rien de grave.

Arrivé sur place, nous avons retrouvé Motosawa-san accompagné de deux autres étudiants logeant à Koganei : Toru, un thaïlandais et Funn, un vietnamien (désolé pour l’orthographe…). En route pour Kichijoji, le coordinateur nous a proposé un « shabu shabu ». Tous envieux de gouter ce met japonais, nous sommes parti en quête d’un tel restaurant.

L’équipe des winners !

Le concept resemble à celui de la fondue bourguignonne : il faut prendre une tranche de viande puis la tremper quelques secondes dans une soupe bouillante pour la faire cuire. Accessoirement, on peut dire « Shabu shabu, shabu shabu… » pendant les allés et venues de la viande dans la soupe. Une fois cuite, on fait tremper le morceau dans une sauce (au choix, nous avions une sauce au vinaigre, une sauce douce et une sauce piquante). Puis direction l’estomac ! Pour que le diné soit complet, on ajoute des légumes dans la soupe au fur et à mesure du festin.

Une fois repus, nous nous sommes rendus dans un pub anglais.

Le français, il boit du vin… Néo zélandais…

L’imitation est parfaite, jusqu’à la musique diffusée. De plus, il est possible de trouver à cet endroit de la Guiness en pression.

Un ex-étudiant ayant fait parti du même programme STEP deux ans plus tôt nous à retrouvé avec sa copine japonaise. Funn et Toru nous ont quitté et nous avons continué la soirée entre européens et japonais.

Nous avons ensuite dégusté quelques mets dans un bar typique japonais. Lieux étonnant : un simple comptoir au milieu de rues tortueuses, directement à l’extérieur. Il faut de la dextérité et faire quelques figures de gymnastique pour pouvoir enfin atteindre un siège contre le comptoir étant donné le peut d’espace sur lequel l’établissement est construit. Motozawa-san nous a engagé a tenter d’amorcer la discussion avec d’autres japonais autour de nous. J’ai tenté, ce fut amusant et formateur.

Dans les rues de Kichijoji

Enfin, retour au dormitory pour une bonne nuit.

Encore une soirée forte intéressante, l’occasion d’en apprendre beaucoup sur la culture japonaise grâce a Motozawa-san.

PS : les images illustrant cet article ont été honteusement piquée à notre coordinateur… désolé !

Une pensée sur “Sortie du samedi soir”

Laisser un commentaire