Odaiba

Aujourd’hui, petite balade à Odaiba.

Je souhaitais ardemment y voir le musée Toyota Mega Web, mais, malheureusement il était exceptionnellement fermé aujourd’hui… Finalement je me suis contenté de découvrir la ville.

Construite sur la mer, Odaiba donne une impression étrange. Y peu s’y rendre par bateau, mais, ayant le formidable souvenir du métro automatique que j’avais pris la dernière fois pour aller photographier les cosplayeurs, j’ai choisi de nouveau ce moyen.

Ainsi, on se retrouve confronté aux gratte ciels immenses, aux routes qui serpentent entrelacées, et ce métro automatique est la pour le prouver, Odaiba se veut moderne.

Ainsi, on y retrouve de larges espaces non construits, bien étonnant alors que Tokyo est si dense. Tout semble très large… Lorsque l’on compare a Shinjuku, où des ruelles ne sont pas plus larges qu’un quai de métro, où des supérettes proposent beaucoup de produits sur un espace incroyablement réduit, Odaiba contraste avec ses allées large comme des boulevard.

On trouve aussi une galerie commerciale presque bling bling. A l’intérieur, on y trouve des reproductions de ruelles au style méditerranéen, le tout, dominé d’un faux ciel qui propose le luxe de changer de couleur variant entre jour et nuit ! Mais, on ne s’arrête pas la, on y trouve la fontaine ou les statues portent des bouteilles de vin ainsi que l’église ou un troquet donne sur cette vue synthétique !

Dans cette galerie commerciale, au rez de chausse, des boutiques pour pomponner les chiens foisonnent. On y trouve ainsi ces bestioles en vitrine, attendant leur maitre, se faisant chouchouter…

Enfin, dernière partie au style le plus bling bling, un village de carton pate, voulu au style parisien (certainement vu les noms sur les stores… c’est dire si la reproduction est loin d’être fidèle), témoin de l’image de Paris des japonais.

Dans ces ruelles, il y a tout pour le mariage… Ne cassons pas le mythe parisien…

Laisser un commentaire