Permis de conduire

Première étape de l’obtention du permis Japonais, la demande de traduction du permis français en japonais.

Cette traduction est très simple à obtenir. Il suffit de se rendre dans un bureau de la JAF (Japan Automobile Federation), avec le formulaire de demande disponible en ligne, puis de demander la traduction. Sur place, nul besoin de passeport, de alien registration card ou autre joyeuseté. Je n’ai eu besoin que du formulaire et de mon permis français accompagnés de 3000 yens. Une heure plus tard, mon permis était traduit !

Il est aussi possible d’obtenir cette traduction à l’ambassade, c’est moins cher, mais il semble qu’il faille prendre rendez-vous et aucune information n’est claire concernant les délais.

Lundi, direction le bureau des permis de conduire, dont l’un est à Fuchu – c’est pratique – pour obtenir le permis japonais, nécessaire pour un long séjour. C’est assez cher et il semble qu’il y ait des tests visuels et auditifs… Peut-etre même un test pratique pour la demande de permis de « motos lourdes »… On verra ça au prochain épisode !

Laisser un commentaire