Une journée à Tokyo

Mon cousin Eric m’a rendu visite le week end dernier. Cela m’a d’autant fait plaisir ne l’ayant pas vu depuis plus de cinq ans !

Réunis !

Arrivant à Tokyo le vendredi soir, repartant le dimanche après midi, cela nous a laissé peu de temps pour visiter. Toutefois, étant déjà venu au Japon et à Tokyo, il arrivait déjà en milieu connu.

Roppongi Hills

Le programme du samedi fut ainsi assez chargé. Le matin, visite de Roppongi et Roppongi Hills, puis, direction Ginza et sq Harumi dori, puis, après un repas sur place, nous sommes partis vers Harajuku pour longer Omotesandô puis remonter la Takeshita dori. Nous n’avons pas fait de crochet vers le quartier des artistes m’étant un peu perdu et pressés par le temps. En dernier lieu, nous nous sommes rendus à Akihabara pour faire un passage à Super Potato, le fameux magasin retro. Il y a moins cher dans Tokyo (principalement chez Hard Off) mais, on y trouve tout, bien présenter et le dernier étage accueille des vieilles bornes d’arcade dans un décors digne de ce nom. Nous sommes arrivé à temps pour notre rendez-vous à 18h à Kokubunji et avons même pu nous permettre de siroter tranquillement des bières au Lighthouse, pub à l’ambiance chaleureuse.

Super Potato

Soirée Izakaya et Karaoke dans la bonne humeur pour retour à l’appartement pour un repos bien mérité après une journée et une soirée bien remplie. Le parcours du marathon dans Tokyo, largement faisable en une journée, parfait pour se faire un rapide aperçu partiel. Avec plus de temps, un passage à Shinjuku, une promenade dans le parc de Yoyogi et la vue du temple Meiji aurait été un bon point. Mais, la veille, nous nous sommes tout de même baladé dans Tokyo à moto, passant notamment par le Rainbow Bridge et sa spirale infernale, offrant une vue imprenable sur l’ile artificielle.

Laisser un commentaire