Touring Hakone

Pas beaucoup de temps en ce moment pour me balader… Je suis très pris par mon travail et autres activité de développement… Mais, j’ai tout de même pu faire chauffer l’huile et étinceler les bougies la semaine passée pour faire une sympathique balade autour de Hakone.

Parti tard, je me suis logiquement retrouvé assez vite sous la nuit. Ainsi, je n’ai réellement pu profiter que des paysages de la première partie du voyage. Vous pouvez suivre l’itinéraire ici : http://goo.gl/maps/Sx4Di

La première partie passant par les autoroutes de Toyo Tires et la Skyline sont franchement superbes, la seconde partie longeant le littoral à l’est est moins bien… Ensuite, il faisait nuit.

Quelques photos de la première partie du périple pour la route !

2 réponses sur “Touring Hakone”

  1. J’aime l’aspect « sauvage » de cette côte et d’autant plus que sur ces photos ,il semble que tu sois le seul à rouler . Sympas, les japonais, ils t’ont donc laissé la route pour toi tout seul ?
    Ou bien, ce jour là, une alerte a été donnée que tu n’avais pas entendue ? Dans ce pays à certains endroits surpeuplé, qu’il est bon de pouvoir se sentir seul.
    Merci pour ce petit reportage bucolique .

    1. C’est bien ce que je recherche dans ces balades, les endroits sauvages. Surtout que la circulation peut etre tres dense… avec des lignes jaunes qui ont le dont de pousser partout sur les routes japonaises avec l’interdiction de dépasser. Le tout en ligne droite et les lignes discontinues sur les tournants. Comme c’est malin…
      Alors, des que la circulation est un peu dense, il devient très fastidieux de profiter du paysage, les yeux rives devant le gros camion de devant pour ne pas lui rentrer dedans pendant un coup d’oeil distrait aux si beaux panoramas.
      J’avais pour habitude de faire des balades en compagnie de plusieurs amis japonais, l’un d’entre eux que je connaissais le mieux, c’est lui d’ailleurs qui m’a aide a choisir ma moto et m’a bien encourager dans cette demarche, est parti travailler a Himeji. Ainsi, on se voit rarement a present. Je compte quand meme lui rendre visite un de ces week-end. On formais un bon groupe, il m’a fait decouvrir beaucoup de ces endroits que je continue d’explorer aujourd’hui.
      Enfin, c’est vrai qu’on peut vite se sentir oppresser par le monde a Tokyo, c’est peut etre pour cette raison que je profite de mes horaires de travail tres flexibles pour travailler le plus souvent de nuit. Mais, avant ces balades en compagnie de mes amis, je n’ai jamais fait parti de club ou de groupe de balade, meme en France.

Laisser un commentaire