Petite balade, petite coquine

Week-end ensoleillé, direction la péninsule d’Izu pour une chouette balade en compagnie de ma nouvelle chérie. J’avais prévu de me refaire ma balade fétiche autour du Fuji-san mais, on me l’a déconseillé, visiblement encore enneigé.

Et puis, j’ai finalement oublié ma carté mémoire au bureau, pas trop eu envie de trimbaler l’argentique dans le coffre, c’est fragile ces machins là… et puis tan pis, ça sera pour une prochaine fois. C’est bien dommage car j’ai pu y voir les premier cerisiers en fleur. Une route de toute beauté avec un point de vue formidable sur le mont Fuji, dominant la mer. J’aurai bien aimé faire partager ça…

Du côté de la moto, c’est un plaisir à conduire, plaisir différent de ma fidèle VTR250 que je regrette toujours autant. Le gros 4 cylindre Honda, si critiqué pour son manque d’âme ou je ne sais quel raison, fait mon bonheur. Facile à manier, sans traîtrise… parfaite pour moi.

Et elle me fait des petites blagues à présent… J’ai perdu mon portable tout le week-end (pas inquiet vu mon utilisation plus qu’anecdotique) et ma carte d’accès au bureau… La coquine avait décidé de les dissimuler sous le siège conducteur depuis le coffre. Une main glissée aura suffi à récupérer le portable, par contre, pour la carte d’accès, là il m’a fallu sortir la boite à outils pour y retirer le siège conducteur. C’est d’ailleurs un avantage qu’avait la VTR250, l’accessibilité à la batterie se faisait sans dévisser la moindre vis (hormis pour retirer les cosses).

pT1DOft

Une belle balade avec un arrêt à midi pour manger au South Café y déguster une fabuleuse carbonara et un bon expresso : Road book ici

 

Laisser un commentaire