Week end à Tateyama

Dernier moment à peu près ensemble. Le IS Circle avait organisé un week end à Tateyama où TUAT possède une résidence près de la plage. Nous avons ainsi pu profiter de la baignade dans l’océan sur une plage de sable noir. Autant dire que vu la température ambiante, l’eau était aussi très chaude.

Le soir, barbecue puis allumage de feux d’artifice.

Enfin, retour le lendemain. De mon coté, j’en ai profité pour emprunter l’autoroute Aqua Line qui me faisait très envie. En effet, il s’agit d’une autoroute qui traverse la baie de Tokyo, en partie sous marine, l’autre partie étant construite sur un pont impressionnant. Au milieu se trouve une aire d’autoroute d’ou il est possible de voir les rivages de chaque coté de la baie. L’autoroute coute tout de même la bagatelle de 2400 yen à moto mais vaut franchement le voyage ! Sans compté le temps gagné en l’empruntant. Le tarif reste justifié par la prouesse d’avoir rejoint les deux côtes sur une distance de 14 kilomètres, le tout ayant couté la bagatelle de 11,2 milliards de dollars (http://fr.wikipedia.org/wiki/Tōkyō_Wan_Aqua-Line).

Un très bon week end. Je n’ai malheureusement que peu de photos n’ayant pas pris mon appareil. Donc venant de Motozawa ou de mon iPod.

Vue de l’aire d’autoroute sur l’Aqua Line

[google-map-v3 width= »350″ height= »350″ zoom= »12″ maptype= »roadmap » mapalign= »center » directionhint= »false » language= »default » poweredby= »false » maptypecontrol= »true » pancontrol= »true » zoomcontrol= »true » scalecontrol= »true » streetviewcontrol= »true » scrollwheelcontrol= »false » draggable= »true » tiltfourtyfive= »false » addmarkermashupbubble= »false » addmarkermashupbubble= »false » addmarkerlist= »35.01531,139.857877{}cabin-2.png{}Tateyama|35.464026,139.87587{}highway.png{}Aqua Line » bubbleautopan= »true » showbike= »false » showtraffic= »false » showpanoramio= »false »]


Camping

C’est après avoir quitté, non sans regrets, mon stage chez Cassidian, que je suis parti pour 4 jours de vacances. Au programme, du camping !

Je suis donc parti chez Decathlon acheter une tente, basique et facile à accrocher sur la selle de ma moto. J’ai été assez étonné de ne trouver quasiment que des modèles « faciles à déplier » mais impossible à transporter… Honteusement cachée dans un rayonnage, j’ai trouvé ma tente, à l’ancienne, rangée dans une housse cylindrique.

Puis en début d’après midi, ce fut le moment de charger les bagages…

Puis nous nous sommes élancés, ma monture et moi, sur l’autoroute pour quitter Paris puis sur la N7 depuis Fontainebleau. C’est par les petites routes que j’ai rejoint les environs de Vichy. Après près de 500km de vadrouille, et après avoir mangé, j’ai trouvé un coin pour camper, sur la D995 près de Vichy.

Durant le deuxième jour, les routes furent plus pittoresques. En effet, après avoir traversé une petite partie du Massif Central, j’ai cheminé en région Rhône Alpes pour rejoindre Grenoble. Mon choix fut d’arriver à Grenoble par la D531, route que je pratiquais souvent lors de mes balades dominicales en 125.

J’ai ainsi pu retrouver ces paysages désolé. Arrivée à la tombée de la nuit, vers 20h30, je me suis embarqué sur ces routes sans savoir qu’un tronçon était fermé.